GPS pour vélo :

L’application fonctionne comme un véritable GPS : en activant la géolocalisation, nous vous guidons en temps réel lors de vos trajets.

Calculez des itinéraires adaptés à votre pratique du vélo : du parcours le plus rapide au plus sécurisé. L’application choisit en priorité les pistes, les bandes cyclables et les rues peu passantes pour vous assurer confort, sécurité et tranquillité.

A la fin de vos déplacements, retrouvez également les disponibilités des stations vélos en libre-service ainsi que la géolocalisation des parkings spécifiques aux deux roues.

Mois par mois, suivez vos statistiques : kilomètres parcourus, temps d’activité, calories consommées, vitesse moyenne, etc.

Isolation à 1 € : démarchage, malfaçons et litiges… que faire ?

L’offre d’isoler son logement pour 1 € symbolique entraîne bien souvent des démarchages abusifs, des malfaçons et des litiges

Quelques conseils pour éviter les mésaventures :

https://www.climaxion.fr/actualites/demarchage-malfacons-litiges-que-faire

Cocote : le comparateur qui veut vous faire acheter éco-responsable

L’objectif est simple : permettre à ses utilisateurs de connaître le degré d’éco-responsabilité d’un produit que l’on souhaite acheter sur Internet.

Et savoir, c’est déjà mieux consommer.

Les produits affichent un éco-score en fonction de leur empreinte écologique, qui va de A à E, afin de mieux informer les consommateurs. Plus un produit a de labels, est local ou est vendu directement par le producteur, plus sa note monte.

La première carte de crédit qui calcule votre empreinte carbone selon vos achats

Et si nous faisions autant attention à nos quotas de CO2 qu’à notre argent ?

Doconomy, une startup suédoise, vient de lancer en partenariat avec MasterCard une carte de crédit calculant l’empreinte carbone de nos achats. La version Black Card vous bloque même vos achats si vous dépassez le plafond carbone que vous vous êtes fixé.

Une manière de responsabiliser les consommateurs et de leur faire prendre conscience, de manière ludique, que chaque achat compte.

Jardiner sans gaspiller, c’est naturel

C’est de saison : les travaux au jardin reprennent.

Pourquoi  ne pas opter pour le jardinage au naturel, pour redonner vie à votre jardin tout en réduisant vos déchets, et en favorisant la biodiversité ?

Les bons gestes du jardinier

Jardiner au naturel, c’est adapter ses pratiques, ses outils, ses plantations, pour optimiser l’entretien et préserver la biodiversité de son jardin ou de son potager. Des méthodes simples et peu couteuses, préservant l’environnement et facilitant le travail du jardinier.
Le guide du jardinage au naturel regroupe l’essentiel des bons gestes pour débuter !

Pour aller plus loin :

 

 Le compost, ami des jardiniers « zéro déchet »

C’est un premier geste simple plein de bon sens : le compost mûr (entre 8 et 12 mois environ) est un engrais naturel qui apporte aux plantes les éléments nutritifs nécessaires à leur croissance (azote, phosphore, potasse, etc.). Il peut remplacer les engrais minéraux classiques. Retrouvez nos conseils sur le compost. Si vous n’avez pas de composteur, profitez des ventes événementielles à 15 €, ou profitez des placettes de compostage partagé.

 

 Entretenir un jardin en permaculture

Pour du 100% naturel, avez-vous pensé à la permaculture ? Cette approche consiste à organiser l’environnement du jardin de manière à reproduire le fonctionnement harmonieux des écosystèmes naturels. Pour faire fructifier sa terre selon sa convenance, tout l’art réside donc dans l’équilibre synergique créé par la biodiversité. On ne le dira jamais assez : la nature est bien faite !

 

Quelques références bibliographiques pour vous aider à cultiver un jardin en permaculture :

  • « Permaculture », un livre de Perrine et Charles Hervé Gruyer, créateurs de la Ferme du Bec Hellouin, (la référence sur la permaculture)
  • « Le Guide Terre vivante de l’autonomie au jardin », édition Terre Vivante (pour vivre de son jardin, tous les conseils d’expert, avec tous les piliers du jardin bio pour un potager nourricier)
  • « Mon petit jardin en permaculture », Joseph Chauffrey, édition Terre Vivante
  • « Mon potager bio en ville – Sur cour, terrasse, balcon… », Franck David et Eric Predine, édition Terre Vivante

 

Et pour les enfants

Les petits jardiniers peuvent également découvrir les bons gestes pour aider leurs parents dans la pratique du jardinage au naturel dans un guide fait pour eux !

Informations complémentaires sur les sites :

et dans le livre Le jardin avec les enfants.

Vous en trouverez d’autres dans votre bibliothèque ou librairie préférée !

Jardinez sans pesticides

Savez-vous que depuis le 1er janvier 2019, il est interdit aux particuliers d’acheter, d’utiliser et de stocker des pesticides chimiques pour jardiner ou désherber ?

Lancez-vous dans les soldes « éco-responsables » !

Ils sont attendus avec impatience : les soldes de début d’année sont souvent l’occasion de s’acheter le petit haut dont on rêve ou de renouveler ses chaussures d’hiver.

Cependant, dans l’euphorie du shopping, les achats peuvent vite être source de déchets : sacs plastiques, doublons, mauvaise qualité…

Soyez vigilants !

Avant de vous lancer dans les soldes, essayez-vous à la méthode B. I. S. O. U., pour évaluer votre besoin.

Cette méthode, décrite par Marie Lefèvre et Herveline Verbeken dans leur ouvrage « J’arrête de surconsommer » (éditions Eyrolles), vous permettra d’éviter les achats-impulsion.

 

Quelques conseils pour profiter au mieux des promotions, en produisant le moins de déchets possible et en protégeant la planète :

Avant les soldes

  • faites un point sur votre dressing : de quoi avez-vous vraiment besoin ? Profitez-en pour ranger les vêtements par saison, vous y verrez plus clair.
  • triez ce que vous ne portez plus ou ce qui est abîmé et apportez-le au Relais Est
  • préparez ce que vous pouvez (faire) réparer : grâce à la couture ou par un professionnel

Pendant les soldes

    • emportez des sacs en tissus ou refusez les sacs des magasins en regroupant vos achats dans un seul
    • ne cédez pas aux offres certes alléchantes mais sur des produits dont vous n’avez pas besoin
    • faites un tour dans les magasins d’occasion, ils soldent toute l’année !
    • optez pour les vêtements conçus à partir de tissus récupérés
    • pour les chaussures, préférez les cuirs tannés naturellement (sans utilisation de métaux lourds)
    • pensez à l’entretien des vêtements : choisissez-en qui se lavent, se sèchent et se rangent facilement et aux chaussures qui peuvent être ressemelées
    • soyez attentifs aux éco-labels : ils sont gages de qualité et de respect de l’environnement
    • pensez au commerce équitable
    • privilégiez les matières naturelles (coton bio, lin, chanvre), quand c’est possible (on en trouve même en grande surface)
    • Privilégiez les créateurs locaux, vous faites vivre l’économie locale en consommant moins d’énergie (dans les transports)

pour aller plus loin, découvrez la mode éthique, qui présente une démarche globale (économique, sociale, environnementale)

Informez-vous grâce à l’ADEME :

  • sur le textile
  • Et avant de craquer sur le nouveau téléphone portable sur le marché, prenez le temps de vous informer sur les impacts du portable.

Il existe également un smartphone modulaire, conçu pour durer.

 

Après les soldes

  • respectez bien les conseils d’entretien pour préserver et faire durer vos achats
  • rapportez en magasin ce qui ne vous va pas ou les achats que vous regrettez

Une rentrée sans déchets

A chaque rentrée scolaire, c’est un peu « le stress » : achats, inscriptions aux activités, reprise des loisirs…

C’est un nouveau rythme à prendre mais aussi l’occasion d’adopter de nouvelles habitudes, pour produire moins de déchets, faire des économies et veiller à la santé de toute la famille.

Pour vous y aider, retrouvez quelques conseils / idées ci-dessous :

 

Démarrer l’école en toute tranquillité :

  • Faire le point : attendre la liste des profs pour éviter de se retrouver avec des fournitures dont on n’a pas besoin, faire le tri des cahiers, classeurs, feuilles, stylos encore utilisables, n’acheter que le nécessaire.
  • Relooker les affaires de l’année dernière : Internet regorge d’idées, et vous aussi !
  •  Acheter d’occasion : des vêtements, des livres, des sacs, des meubles, un vélo…
  • En achats neufs, privilégier les produits rechargeables plutôt que jetables, les matières recyclées, les logos environnementaux. Eviter les produits sur-emballés. Acheter des feutres et crayons de qualité qui dureront plus longtemps.
  • Faire durer en prenant soin de ses affaires.

Retrouvez d’autres conseils sur cartable-sain-durable.fr ou astucesvertes.com

 

A l’heure du goûter :

  • Adopter une gourde permet d’éviter de nombreuses bouteilles en plastique successives
  • Pour transporter les goûters, utiliser une boite à goûter en métal ou des boites à gâteaux
  • Préparer quelques goûters soi-même, à conserver dans la boite adéquate, pour un goûter sain, simple et bon : des cakes ou pains d’épices en tranches à congeler et sortir au fur et à mesure, avec des fruits secs en vrac, ou une tranche de pain, du chocolat et un fruit, ou encore un crumble fait maison. Astuce en plus : une petite serviette en tissu à la place des serviettes en papier !

 

 

Des loisirs bien choisis :

  • Avec les bibliothèques et les ludothèques, c’est zéro déchets : on emprunte, on lit et on s’amuse puis on essaie autre chose !

Bibliothèque de l’Espace 110 – Centre Culturel d’Illzach

Les ludothèques près de chez vous

Ludosphere – 15 Rue Kingersheim 68120 Pfastatt – Tél :03 89 53 90 57 – www.ludopfastatt.fr
Bi-Lu-Theque –  Le Trèfle Allées Chemin Vert 68170 Rixheim – Tél : 03 89 54 21 55 – www.la-passerelle.fr
Pass’aux Jeux – 4 Rue Bourg 68270 Wittenheim – Tél : 03 89 57 22 68
Ludothèque Mjc »Jeux l’Aime » – Rue Est 68490 Bantzenheim – Tél : 03 89 26 13 30

  • Les centres socio-culturels, les centres de loisirs utiles, l’Université Populaire, les associations vous proposent des programmes d’ateliers et de loisirs en tout genre : de quoi se mettre au « Do It Yourself », à la couture, à la cuisine, dans un esprit « zéro déchets » !

A Illzach en particulier, venez découvrir ce que proposent les associations illzachoises lors des Z’Assoc’ en Fête le samedi 8 Septembre 2018 de 14h à 18h, à la Salle des Fêtes.

N’hésitez pas également à vous rendre aux portes ouvertes de l’Espace 110 – Centre Culturel d’Illzach, ce même samedi de 10h à 18h pour y découvrir toutes les activités de loisirs proposées.

Le Centre socio-culturel d’Illzach se tient également à votre disposition (accueils de loisirs…).

 

Autres idées :

  • Si vous venez d’arriver dans l’agglomération, vous pouvez vous équiper à moindre frais grâce à l’annuaire du réemploi : les boutiques du Relais-Est pour les vêtements, Affaires d’entraide ou L’Atelier du beau pour les meubles, Envie pour l’électroménager, le Magasin pour rien pour la vaisselle… Créez votre petit nid à tout petits prix !
  • Apposez un autocollant stop-pub sur votre boîte aux lettres pour gérer votre courrier plus facilement (autocollants gratuits à retirer à l’accueil de la Mairie d’Illzach ou au bureau 9)
  • Apprenez à entretenir et réparer votre vélo grâce à Potoc’yclette, et participez à un jardin partagé ou cultivez le vôtre à l’aide d’un composteur (vente de composteurs prévue sur Illzach le 19/10/2018 au CTM entre 10h et 18h30 en non stop)
  • Fréquentez les marchés et producteurs locaux et découvrez les spécialités locales : mirabelles, quetsches, raisin, charcuteries, oignon…

 


Cet été, préservez la fraîcheur de votre logement

Comment préserver la fraîcheur de votre logement ou de votre bureau en période estivale et de forte chaleur ?

Adoptez des comportements de « bon sens » : aérez au bon moment, brassez l’air efficacement : ces réflexes peuvent être suffisants dans la majorité des cas pour garder les pièces à une température acceptable et vous passer de climatisation.

 

Etape 1 : Chercher l’ombre

Volets, stores, pare-soleil, auvents, tous les moyens sont bons pour empêcher le soleil d’entrer dans la maison ou le bureau.

Fermer les fenêtres dès que la température extérieure dépasse la température intérieure.

Remarque : La plupart des végétaux présentent un avantage certain : en été leurs feuilles créent de l’ombre tandis qu’en hiver, l’absence de feuillage permet au soleil de chauffer gratuitement la maison.

 

Etape 2 : Profiter de la fraîcheur quand elle est là

Lorsque la température extérieure est redescendue en dessous de la température intérieure, il faut trouver le moyen de faire entrer cet air afin de laisser les murs, les sols, les plafonds, les objets se décharger de la chaleur accumulée.

La circulation d’air est à privilégier, l’air chaud ayant tendance à monter. Ne pas oublier d’ouvrir les fenêtres de l’étage (le cas échéant) pour créer une forme de « tirage » du bas vers le haut.

L’arrosage en soirée permettra aussi de rafraîchir l’air, attention toutefois aux restrictions d’arrosage estivales.

 

Etape 3 : Brasser l’air

En pleine journée, en pleine chaleur, les fenêtres sont fermées et ombragées pour éviter de faire entrer la canicule. Le brassage de l’air apporte une sensation de fraîcheur. Un ventilateur d’appoint ou un plafonnier apporteront un confort à l’utilisateur dans la pièce.

Attention : l’usage de ces appareils est inutile s’il n’y a personne, cela ne fait que brasser l’air, il ne faut pas oublier de les éteindre lorsqu’on quitte la pièce au même titre que l’éclairage.

 

 

Cet été, testez la fête et le pique-nique sans déchet !

L’été c’est le temps de la famille, des amis et de la détente. Des rencontres festives qui souvent riment avec déchets…

Comment faire ?

Vous invitez :

A votre cuisine !

  • Partagez vos recettes de crudités, salades diverses, vinaigrettes, vos caviars d’aubergine, thoïonades et autres houmous, vos cakes, tartes salées, pizzas…
  • Présentez des fruits secs ou des olives, achetés en vrac
  • Faites le dessert vous-même aux fruits de saison : salades de fruits, sorbets, crumble, compotes…
  • Invitez sur le mode auberge espagnole « fait maison », c’est l’occasion de découvrir de nouveaux mets, d’explorer des recettes et de manger sainement (pas d’arômes, de conservateurs et de colorants !)
  • Découvrez des producteurs locaux, fréquentez les marchés, goûtez les spécialités locales

Misez sur une décoration naturelle :

  • Mettez une nappe et des serviettes en tissu, faites un joli noeud sur les serviettes avec un brin d’herbe par exemple
  • Cueilliez quelques pâquerettes, trèfles ou fleurs des champs et des talus, rajoutez des pommes de pin ou des branches tombées à terre
  • Utilisez des bougies en cire dans de petits lumignons

Vous êtes invité :

Apportez

  • des chips de légumes faites maison ou achetées dans le commerce
  • des plantes aromatiques de votre jardin ou balcon
  • un sirop ou une confiture au naturel
  • des graines de courges que vous avez fait griller préalablement

Il y a de nombreuses recettes sur internet ou dans les livres de cuisine des bibliothèques de l’agglomération.

Pratiquez le pique-nique sans déchet en ville, à la campagne, à la plage… :

Emportez

  • votre gourde préalablement remplie et/ou un écocup dans votre sac
  • préparez un pique nique maison, amenez vos couverts, transportez vos crudités, fruits, fromages, charcuteries… dans une boîte hermétique, en verre (un peu lourd) ou en inox (plus léger), de la sauce maison dans un bocal bien fermé, du pain dans un sac en tissu, le tout dans un panier, un sac à dos ou une sacoche à vélo, au gré de vos envies. Un kit « camping » ou « randonnée » peut être utile
  • prévoyez une thermos pour le café ou le thé
  • prenez des serviettes en tissu
  • pensez à la nappe, au drap ou la couverture pour vous asseoir
  • si nécessaire, pratiquez le tri des déchets et n’abandonnez rien dans un milieu naturel

Les circuits alimentaires de proximité

Les circuits alimentaires de proximité sont au cœur des enjeux climatiques et environnementaux actuels.

En effet, nos choix alimentaires ont un réel impact sur la réduction des gaz à effets de serre (GES) et la production de déchets.

Petit tour concret sur la question et sur les initiatives du territoire.
Les circuits courts de proximité, pourquoi ?
Un « circuit court » est un circuit de distribution dans lequel il existe au maximum un seul intermédiaire entre le producteur et le consommateur. La consommation d’aliments issus de ce type de circuit, dans la mesure où ceux-ci sont produits localement, a des effets bénéfiques sur l’environnement et le climat en permettant de :

  • Réduire, voire supprimer les emballages nécessaires au transport et au conditionnement des aliments
  • Réduire le gaspillage alimentaire lié aux exigences de production (aspect visuel, calibre,…)
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre liées au transport, à la conservation des aliments (chambres froides,…), et à l’utilisation d’intrants tels que les pesticides (dans le cas d’une agriculture biologique)

Les circuits courts sur m2A

Depuis 2008, m2A soutient les producteurs, les restaurateurs, ainsi que les associations afin de développer l’agriculture locale et les circuits courts. De nombreuses initiatives existent sur le territoire de l’agglomération.

 Les paniers paysans

Pour participer à la démarche, il est possible d’obtenir hebdomadairement son « panier paysan » de la part d’un producteur local, en s’adressant à certains acteurs, tels que les AMAP. Sur le territoire de l’agglomération, ce sont environ 1900 paniers qui sont distribués chaque semaine !

Initiatives innovantes

Des initiatives locales continuent aujourd’hui d’émerger sur le territoire, pendant que d’autres se font de mieux en mieux connaître. En voici deux illustrations :

L’Epicerie participative de Mulhouse : basée sur un concept qui a vu le jour aux Etats-Unis, l’Epicerie Participative est une épicerie entièrement gérée par les consommateurs eux-mêmes. Le projet est encore en cours.

La Ferme Moyses à Feldkirch : les propriétaires de cette ferme s’emploient à proposer un pain de qualité grâce à des méthodes de production respectueuses de l’environnement. Ils proposent plusieurs points de vente, à Feldkirch, Wittenheim et Mulhouse.

Pour en savoir plus : Cocote

Pour en savoir plus: Carte crédit / empreinte écolo.

Consultez les solutions alternatives sur les sites :

 

Pensez à apporter vos pesticides en déchetterie :

toutes les infos sur le site du SIVOM


Développement durable : définition

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». (Rapport Brundtland, 1987)

Le développement durable repose sur trois piliers (Sommet de la Terre à Rio, 1992) :

  • Economique : Développer la croissance et l’efficacité économique sans préjudice pour l’environnement ni pour l’homme.
  • Social : Satisfaire les besoins humains et répondre à un objectif d’équité sociale (réduction des inégalités entre les individus, respect de leurs cultures) tout en favorisant la participation des divers groupes sociaux sur les questions de santé, logement, consommation, éducation, emploi, culture…
  • Environnemental : Préserver, améliorer et valoriser l’environnement et les ressources naturelles sur le long terme, tout en maintenant les grands équilibres écologiques, en réduisant les risques et en prévenant les impacts environnementaux.

dd

Le développement durable constitue ainsi « un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. » Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition.

Le Plan Climat Territorial de m2A

En 2006, la Communauté d’Agglomération de Mulhouse est l’une des premières collectivités françaises à lancer un Plan Climat Territorial dont :

  • l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie sur le territoire ;
  • la mission consiste à fixer les grandes lignes à suivre et fédérer des partenaires engagés dans la lutte contre l’effet de serre.

 

 dd3

 

Les actions du Plan Climat s’articulent autour de 5 axes :

  • Achat et consommation
  • Aménagement et gestion du territoire
  • Construction et rénovation
  • Transport
  • Information et sensibilisation.

Illzach, partenaire du Plan Climat

La Ville d’Illzach est partenaire du Plan Climat Territorial de m2A ; elle s’est donc engagée à contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur son territoire en œuvrant dans différents domaines, domaines que vous retrouvez sur ce site :

  • Transition énergétique / Economies d’énergie
  • Environnement / Biodiversité
  • Prévention des déchets / Propreté
  • Qualité de l’air.

La Ville d’Illzach renseigne et met à jour régulièrement des fiches actions permettant de valoriser son implication et d’identifier son impact sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle du territoire de m2A.

 

Les Objectifs de Développement durable

En septembre 2015, les 193 États membres de l’ONU ont adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030. C’est un agenda pour les populations, pour la planète, pour la prospérité, pour la paix et par les partenariats. Il porte une vision permettant de transformer notre monde en éradiquant la pauvreté et en assurant sa transition vers un développement durable.

 

Les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), et leurs 169 cibles, ou sous-objectifs, forment le cœur de l’agenda 2030. Leur champ et leur ambition sont considérablement renforcés par rapport aux objectifs du millénaire pour le développement qui avaient été adoptés en 2000. En effet, les trois dimensions du développement durable sont désormais intégrées de manière transversale. Les objectifs de développement durable couvrent l’intégralité des enjeux du développement durable tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau mais aussi la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation…

 

ODD

Cliquez sur chaque icône

Page en cours de construction

Page en cours de construction