Que sont les Archives ?

Le Code du Patrimoine dans l’article L-211-1 définit les archives comme étant « l’ensemble des documents, y compris les données, quels que soient leur date, leur lieu de conservation, leur forme et leur support, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout service ou organisme public ou privé dans l’exercice de leur activité. »

 

Local15_1

Quelles sont les missions de l’archiviste ?

A ce titre, le service des Archives d’Illzach a pour missions principales de collecter auprès des services de la mairie, les documents destinés à être conservés, de les trier et de les classer et de rédiger des instruments de recherche ou des outils permettant de les retrouver.
Le rôle de l’archiviste est également de s’assurer que ces documents sont conservés dans de bonnes conditions (locaux dédiés, boîtes de conservation, etc.) et ce, pour permettre  de les communiquer, que ce soit aux services de la commune pour servir de preuve, ou encore à tout autre public intéressé.

Des archives pour quoi faire?

Les documents d’archives sont conservés car ils sont importants à plus d’un titre.

Dans un premier temps, les archives ont une valeur probante pour les collectivités. Que ce soit pour se protéger ou pour se justifier, il est primordial et nécessaire que les collectivités conservent ces documents qui ont valeur de preuve.

Les archives permettent dans un second temps de témoigner. Que ce soit pour l’historien, amateur ou non, à la recherche d’éléments sur l’histoire de la ville ou de la région, ou que ce soit pour le généalogiste, professionnel ou non, en quête d’un passé familial, les archives représentent une source d’information essentielle.

L’étude des documents d’archives permet également de mieux comprendre l’histoire d’un territoire.
Ainsi dans l’exemple suivant, l’étude de la tenue des registres paroissiaux puis d’état civil permet de suivre l’évolution géographique et historique de l’Alsace :

Mairie_avantGuerre

La Mairie et la rue de Kingersheim, carte postale conservée aux Archives d’Illzach.

registre1

Registre des baptêmes, paroisse protestante d’Illzach, 1561-1731 GG1

LES ARCHIVES D’ILLZACH

Les archives anciennes

Les archives conservées à Illzach reflètent son histoire au fil des siècles.

La commune ayant été la propriété de la ville de Mulhouse entre 1437 et 1798, les documents concernant Illzach à cette époque sont conservés aux Archives de la ville de Mulhouse à l’exception des registres paroissiaux du temple protestant qui sont conservés aux Archives d’Illzach et qui couvrent la période de 1561 à 1798.

Les archives modernes 1798 – 1983

La commune d’Illzach a une existence propre depuis la Réunion de Mulhouse à la France en 1798 : c’est à cette date que  l’administration illzachoise se met en place et on retrouve dans les collections des archives les documents suivants:

  • L’intégralité des registres d’état civil
    • Naissances (1798-1915),
    • Mariages (1798-1945),
    • Décès (1798-1945),
    • Tables décennales (1802-1945).
  • Les registres des délibérations du Conseil municipal de 1811 à nos jours,
  • Le cadastre,
  • Les dossiers de permis de construire à partir de 1910. D’autres documents peuvent également illustrer ou permettre de comprendre la vie locale durant cette période.

L’administration illzachoise suit l’histoire de l’Alsace-Moselle et devient donc allemande après le Traité de Francfort de mai 1871 et ce jusqu’en 1918. Ce pan de l’histoire se retrouve également dans les archives, au travers de nombreux documents en allemand.
Enfin, et suite à un incendie provoqué par les combats de la Libération en janvier 1945, on constate de nombreuses lacunes dans les archives du XIXè et du début du XXè siècle. Les documents conservés à Illzach sont donc, majoritairement, postérieurs à 1945.

Cadastre

Cadastre d’Illzach, 1927, feuille n°17

Les autres fonds

Les archives d’Illzach conservent également une collection intéressante de photos et cartes postales qui permettent de suivre son évolution depuis la fin du XIXè siècle.

CDV_avantguerre

 L’ancien Cœur de ville d’Illzach, carte postale conservée aux Archives d’Illzach.

 

Les archives contemporaines (à partir de 1983)

Les archives produites à partir de 1983 permettent de comprendre le fonctionnement d’une administration actuelle et recouvrent l’ensemble des missions de la mairie.

Les modalités de communication

Les archives sont publiques et accessibles à tous, sous réserve de certains délais de communication  en fonction des types de documents. Qu’il s’agisse de recherches historiques, universitaires ou non, sur la commune, de recherches administratives (permis de construire ou autre), ou encore de recherches généalogiques, l’usager peut venir consulter gratuitement les archives. L’archiviste sera présent pour le guider dans ses recherches.

Les archives sont ouvertes en fonction des ouvertures de la mairie et jusqu’à 17h30 tous les jours.

Il est toutefois préférable de prendre contact au préalable avec le service Archives pour préparer au mieux votre visite.

Pour consulter les documents, il suffit de s’inscrire lors de votre première venue sur présentation d’une pièce d’identité.

Nous contacter

Archives Municipales d’Illzach

Place de la République
BP 10009
68311 Illzach Cedex
03.89.62.67.38
archives@mairie-illzach.fr

Il est préférable de prendre contact avec le service avant de venir.

 

Les reproductions de documents

Les reproductions de documents sont autorisées et dépendent de la fragilité des documents.

Si leur état matériel le permet, l’équipe des archives peut réaliser des photocopies de certains documents, du format A4 au format A0.

Les photocopies sont payantes au tarif suivant (espèces uniquement) :
0,18 € l’unité pour un A4
0,36 € l’unité pour un A3
Pour les plans en grand format le tarif est calculé en équivalent A4.

Pour les documents fragiles, une reproduction photographique sans flash est autorisée sous certaines conditions, soit par le lecteur avec son propre matériel, soit au besoin par le service.

consult_illu

Les délais de communicabilité

La loi du 15 juillet 2008 encadre la communicabilité des documents d’archives publiques.

Par définition, toutes les archives sont immédiatement communicables, c’est le régime de principe.

Les délais de communicabilité des documents prescrits par le législateur permettent de protéger   la sûreté de l’Etat ou la vie privée des citoyens et varient selon les types de documents.